14-18 : grâce à la plume de leurs ancêtres, ils nous racontent

Publié le 8 novembre 2018 | Actualité / Le choix de L'HEBDO / Une

Lettres, documents, photos restent les seuls témoignages de ces « poilus » partis sur le front il y a cent ans (© D.R)

Il y a 100 ans, simples cultivateurs ou soldats sont partis sur le front. Sur les traces de leurs aïeux, Bruno, Yves et tant d’autres nous racontent cette Drôle de Guerre sur notre territoire.

Le dernier poilu s’étant éteint en 2008, il n’existe plus aujourd’hui de témoin direct de la Grande Guerre. Mais c’est à travers les papiers de famille, correspondances, photographies, croquis, carnets… que descendants, passionnés d’histoire et conservateurs du patrimoine peuvent aujourd’hui témoigner à la fois de la dureté de la vie dans les tranchées mais également de celles et ceux, restés au pays et ayant largement contribué à l’effort de guerre.

4 850 soldats ont perdu la vie en pays Aunisien d’après les recherches de l’Association d’Histoire et de Géographie en Pays Aunisien (AHGPA). Dans leur travail colossal de rassemblement de données d’archives mais également de documents récoltés dans les familles, les 25 historiens-chercheurs de l’association nous racontent la Guerre sur notre territoire.

Pour en savoir plus, lisez L’HEBDO du jeudi 8 novembre.



Les commentaires sont fermŽs !