Mon jardin : les plantes couvre-sol pour éviter de désherber

Publié le 3 mai 2018 | Une / Vie quotidienne

Les pervenches fleurissent dès le printemps

Il ne nous viendrait pas à l’idée de sortir en plein soleil sans un tee-shirt et un chapeau ou lors d’une tempête sans un coupe-vent. La terre réagit finalement de la même façon que nous en se couvrant naturellement de végétaux. C’est de cette façon qu’elle se protège de l’érosion et qu’elle sauvegarde les milliers d’êtres vivants qui trouvent refuge en elle.

Partant de ce principe, on peut concevoir des espaces qui soient à la fois beaux et demandent peu d’entretien. Il suffit d’introduire des plantes dites couvre-sol. Celles-ci sont choisies en fonction de nombreuses qualités. Elles doivent se développer de manière traçante et rapide sans devenir envahissantes. Elles peuvent aussi avoir un feuillage persistant et dense pour abriter les insectes et les oiseaux. Si le besoin se fait sentir, elles sont adaptées pour résister au piétinement éventuel, aux situations ombragées ou aux embruns en bord de mer. Il convient de s’armer d’un peu de patience avant que les couvre sols soient totalement implantées et remplissent complètement leur rôle. Il est nécessaire de prévoir quelques séances de désherbage manuel bien limitées si on a pris soin de placer un paillage en tout début de plantation. Enfin, il faut également éviter de vouloir couvrir dès le départ toute la surface et de planter trop densément.

Voici quelques exemples de plantes couvre-sol régulièrement utilisées : Ajuga reptans (Bugle rampant) – Campanula poscharskyana – Lysimachia nummularia – Pachysandra terminalis – Thymus serpyllum (Serpolet) – Origan – Lierre – Géranium vivaces – Deutzia gracilis ‘ Nikko’ – Erica cinerea (bruyères) – Lonicera (Chèvrefeuille) – Vinca (pervenches), etc.



Les commentaires sont fermŽs !