Le choix de L’HEBDO

  • Le choix de L’HEBDO : comment fonctionnent les festivals ?

    Pour assurer les préparatifs et leur financement, tous les festivals ne s’organisent pas de la même manière. Focus sur le Free Music et Un violon sur le sable.

  • Le choix de l’Hebdo : pourquoi les dauphins s’échouent sur nos côtes

    Depuis le début de l’année, 800 dauphins se sont échoués sur les côtes Atlantiques, dont 490 rien que pour la Charente-Maritime et La Vendée. Pelagis tire la sonnette d’alarme.

  • Aunis : mariage annoncé de 4 communes

    Garder une identité rurale et choisir la mariée, c’est ce qui motive les maires de Vandré, Saint-Laurent-de-la-Barrière, Breuil-la-Réorte et Chervettes à se rapprocher.

  • Le choix de L’HEBDO : retour de la binette dans nos communes

    La loi Labbé interdit les produits phytosanitaires dans les espaces verts de nos communes depuis le 1er  janvier 2017. Un retour à l’huile de coude déjà effectué à Thairé.

  • Le choix de L’HEBDO : ces métiers rares qui pullulent

    Dans leur spécialité, ils sont seuls ou très peu. Ils ont inventé leur métier, perpétuent un savoir-faire ancien ou se sont spécialisés dans une niche d’activité récente. Tour d’horizon non exhaustif.

  • MFR : l’autre voie pour réussir autrement

    En rupture avec le milieu scolaire traditionnel, Charlotte Mondain a opté pour les Maisons Familiales Rurales et les services d’aide à la personne… et elle ne regrette pas son choix.

  • Emploi : des postes vacants par centaines

    Ils sont 33 000 chômeurs* en Charente-Maritime tandis que 10 000 offres d’emploi restent à pourvoir. Explications…

  • Cybercriminalité : réfléchissez avant de cliquer !

    À partir de nos ordinateurs, tablettes et autres Smartphones, rien de plus simple pour surfer à l’autre bout de la planète. Mais la toile a aussi son côté obscur.

  • Le choix de L’HEBDO : la langue des signes sauve une famille

    Après plusieurs années de communication difficile, Yanis, sa maman et leur entourage ont trouvé la solution : signer pour se comprendre.

  • Saint-Porchaire : au secours des chevaux

    Nathalie et Anthony David ont créé l’association Equiflétrie pour venir en aide aux chevaux destinés à l’abattoir. Ils sont ensuite remis au travail puis cédés à de nouveaux propriétaires qui doivent répondre à certaines exigences. La création de cette association est une histoire de passion.