Aigrefeuille : un refuge LPO au lac de Frace

Publié le 15 mars 2017 | Chez nous / Surgères et alentours / Une

L’inventaire aura lieu d’avril à juillet 2017

Le site du lac de Frace va être observé à la loupe pour connaître toute la biodiversité qui y vit et pour y créer un refuge LPO.

La Ligue de Protection des Oiseaux a choisi 10 communes de Charente-Maritime, dont Aigrefeuille, qui seront accompagnées dans l’appropriation et la prise en compte des enjeux de la biodiversité. Face à cet intérêt, Anne-Sophie Descamps, adjointe en charge du développement durable, a tout naturellement proposé le site du lac de Frace comme lieu de travail.

L’étude se fera autour des deux lacs ainsi que sur la place des fêtes, ce qui exclut le marais communal qui est une zone privilégiée pour les chasseurs. « L’intérêt, c’est de savoir exactement ce que nous avons comme diversité au lac de Frace et de pouvoir le mettre en valeur, présente Anne-Sophie Descamps. Ça ne modifiera rien. Au contraire, ça ne fera que le valoriser ».

« Des concours de dessins et de photos réalisés avec les écoles »
Tout un inventaire va être réalisé par la LPO qui établira par la suite un diagnostic de la faune, de la flore et du paysage présents sur le site. Cet inventaire débouchera sur la création d’un refuge LPO au lac de Frace par le biais d’une convention. Ainsi, la commune s’engagera à préserver la biodiversité du site en respectant notamment quelques règles : créer les conditions d’installation pour la faune et la flore, ne pas utiliser des produits phytosanitaires, ne pas chasser la faune et avoir une gestion qui permet des économies d’énergie.

Au bout d’une année de travail, une réunion publique sera organisée de façon à présenter à la population les recherches effectuées. Enfin, de grands panneaux retraçant toute la diversité du site seront apposés à l’entrée du lac, ce qui sensibilisera le grand public. Anne-Sophie Descamps s’enthousiasme à l’idée des actions qui pourront être menées autour du sujet: « On pourra réaliser des concours de dessins et de photos avec les écoles ».

A savoir que ce projet est gratuit pour la commune puisqu’il est financé par le FEDER (Fond Européen de Développement Économique Régional). De ce fait, il a fait l’objet d’une délibération au dernier conseil municipal du 27 mars. A l’unanimité, les élus se sont portés favorable à cette démarche.

http://www.lpo.fr



Laissez un commentaire

Validez votre commentaire : * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.