Au jardin en juillet

Publié le 14 juillet 2018 | Une / Vie quotidienne

Trop de pommes sur la même branche. Il faut en sacrifier une partie pour développer les autres

Le jardin a pris ses quartiers d’été. Pensez à arroser les arbres et arbustes plantés depuis peu. Dans notre région aux étés secs, il vous faudra certainement les aider durant trois années pour s’assurer de leur bonne reprise.

Les pommiers, les poiriers et les pêchers sont couverts de fruits. C’est le moment de pratiquer deux opérations qui vous permettront d’offrir à vos fruits les meilleures conditions de développement. La première se nomme le ciselage. Il s’agit de réduire le nombre de fruits sur chaque branche. La deuxième s’appelle l’effeuillage et consiste à supprimer les feuilles qui provoquent une ombre trop intense sur les fruits. Votre vigne s’est fortement développée. Il est temps d’éliminer une partie des grappes. Celles que vous aurez épargnées se développeront plus facilement et produiront des grains plus gros et plus juteux.

Si les fortes chaleurs persistent, les pelouses jauniront. Ne les arrosez pas ! Vous réduirez votre facture d’eau et l’herbe reverdira de toute façon à l’automne surtout si vous ne l’avez pas coupée trop courte. Le mois de juillet correspond également au moment de diviser les touffes vieillissantes d’iris. Arrachez-les, séparez-les à la main et replantez les plus beaux rhizomes Si vous en avez beaucoup, vous trouverez des heureux à qui les donner.

L’art du jardinage consiste à anticiper. Il est temps de penser à l’automne et au printemps 2019. Semez des bisannuelles comme les giroflées, les myosotis, les pâquerettes et les pensées. Prenez également le temps de dessiner ou de photographier votre jardin. La mémoire joue parfois des tours. Vous serez certainement contents de pouvoir compter sur ces prises de vues pour envisager vos plantations à l’automne et au printemps prochains.



Les commentaires sont fermŽs !