Aunis Atlantique : feu vert pour le plan de prévention des inondations

Publié le 19 octobre 2018 | Chez nous / Marans - Courçon et alentours / Une

La signature de la convention financière de l’avenant du Papi Nord Aunis est synonyme de construction de digues

Cette fois, c’est acté, le territoire du Nord Aunis sera bien protégé des submersions marines et fluviales.

Il aura fallu pas moins de huit années après le passage de la tempête, pour que les nombreux acteurs du plan de prévention des inondations (Papi) Nord Aunis, ne réussissent à venir à bout de cette vieille chimère.

Lundi 10 octobre, en apposant leur signature au bas de la convention financière de l’avenant au Papi Nord Aunis dans les salons de la préfecture, tous étaient conscients du chemin parcouru et de cet accouchement aux forceps.

L’histoire débute par un drame, dans la nuit du 27 au 28 février 2010. La mer est en furie et passe par-dessus les digues ceinturant la Baie de l’Aiguillon. 15 000 ha dans cette partie nord du territoire, se retrouveront sous les eaux. La tempête causera 2,5 milliards de dégâts et emportera avec elle la vie de 32 personnes sur la Baie de l’Aiguillon. Puis viendra le temps du mélodrame.

Pour en savoir plus, lisez L’HEBDO du jeudi 18 octobre.



Les commentaires sont fermŽs !