Aunis Sud : La Devise, commune nouvelle, est née !

Publié le 13 juin 2017 | Chez nous / Surgères et alentours / Une

Pascal Tardy offrant une bague symbolique à Marie-Véronique Charpentier aidé par Daniel Rousseau.

Les communes de Vandré, Chervettes et St-Laurent-de-la-Barrière, jusque-là fiancées, ont validé leur mariage mardi 6 juin.

À Vandré, les élus ont voté lors d’un tour de table et en ont profité pour exprimer leur fierté de participer au projet de commune nouvelle. « Je pense qu’on est prêt« , dit l’un. « Il y a encore beaucoup de choses à construire, c’est dommage de n’être que 1 100 habitants là où on aurait pu être plus nombreux » regrette un autre.

Le maire s’est quant à lui réjoui de « changer l’histoire de Vandré ce soir ». Lors de ce conseil, Pascal Tardy en a également profité pour présenter à ses conseillers un minibus de 9 places qu’il projette de racheter à la communauté de communes (CdC) afin de favoriser les déplacements entre les trois communes.

Les conseils de St-Laurent et de Chervettes les ont rejoints à partir de 21h, où ils ont pu confirmer que l’unanimité avait également gagné leurs élus. Le projet avait pourtant fait des sceptiques au fil des mois et des réunions. Beaucoup de questions ont été posées, mais l’enthousiasme des porteurs du projet a finalement atteint tous les élus des trois communes.

Un apéritif dînatoire a été servi pour l’occasion, pendant lequel l’ambiance était très détendue après plusieurs mois de travail afin de finaliser la charte avant l’été. Pascal Tardy a souhaité offrir symboliquement aux deux maires un livre rédigé par André Boutteaud retraçant l’histoire de Vandré.

« Elle est où ma bague ? »
Profitant également d’une précédente blague de Marie-Véronique Charpentier, maire de St-Laurent qui avait demandé : « Elle est où ma bague ? », le maire de Vandré lui a donc offert un anneau, pour le symbole.

Au terme de la soirée, Marie-Véronique Charpentier a exprimé sa joie de faire partie du projet de commune nouvelle : « Je suis très heureuse que ça soit enfin fait, nous travaillons avec Chervettes depuis longtemps et j’ai appris à aimer Vandré ». Elle a également tenu à remercier son mari : « C’est lui qui m’a encouragé vers ce projet ».

Le maire de Chervettes a ensuite précisé : « Il y a encore beaucoup de travail qui nous attend le prochain semestre. Le projet aboutira le 1er janvier 2018 : il se veut innovant et nous souhaitons que la population se sente imprégnée de cette nouvelle commune que sera La Devise ». Du nom du cours d’eau qui traverse les trois villages, rappelons-le.

Pascal Tardy, maire de Vandré, a ajouté que « notre ligne de conduite c’était vivre ensemble, être au plus près des habitants : de nos enfants à nos aînés ».



Laissez un commentaire

Validez votre commentaire : * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.