Benon : de la bonne pratique des champignons

Publié le 24 octobre 2017 | Une / Vie quotidienne

Anne Richard (au centre) explique les différentes caractéristiques des champignons et comment reconnaître les comestibles des autres

Pour les néophytes comme pour les habitués, il faut toujours prendre garde à ce que l’on cueille.

Au pays des champignons, l’habit ne fait pas toujours le moine. Rien qu’en forêt de Benon, on ne compte pas moins d’une centaine d’espèces différentes dont certaines se ressemblent énormément. De quoi en perdre son latin, son estomac voire plus si on ne reste pas vigilant lors de la cueillette.

En ce mercredi, Anne Richard, guide naturaliste depuis 35 ans, emmène une petite dizaine de personnes, venus des quatre coins de l’Aunis, au cœur de la forêt pour deux heures trente d’apprentissage et de découverte des champignons. Tous chaussés de bottes, munis d’un panier et la volonté farouche de remplir ce dernier, les cueilleurs suivent leur guide.

Quelques dizaines de mètres plus loin, tout le monde s’arrête devant une souche d’arbre et un énorme champignon à ses pieds, malheureusement impropre à la consommation comme beaucoup en forêt de Benon.

On ne dénombre pas moins de 181 cas d’intoxication ces trois dernières semaines en Charente-Maritime. Et principe de précaution oblige, les conseils et mises en garde évoluent jusqu’à changer du tout au tout le classement toxicologique de certains champignons.

Pour en savoir plus, lisez L’HEBDO du jeudi 19 octobre.



Laissez un commentaire

Validez votre commentaire : * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.