Chambon : un métier très ancien, qui connaît un bel avenir

Publié le 24 septembre 2019 | Le magazine de L'HEBDO | Week-end

Anne-Sophie Prévost, une jeune vitrailliste charentaise, a choisi un métier d’art peu commun qui demande un savoir-faire très particulier

On pourrait penser que le métier de vitrailliste soit désuet, oublié ou encore ringard mais pas du tout ! Anne-Sophie Prévost est là pour nous le confirmer.

Si les premiers verres multicolores furent utilisés par l’homme dès le VIe siècle avant JC, c’est à l’époque romaine que la technique s’est répandue. Les premiers vitraux quant à eux, proviennent d’Allemagne et sembleraient dater du Xe siècle. Mais l’âge d’or du vitrail se situe au XVIIIe siècle, avec en particulier la cathédrale de Chartres datant de 1230, dotée de 173 verrières sur une surface de 2000 m2.

Par la suite, les nombreux conflits, de la guerre de Cent-ans jusqu’à la seconde guerre mondiale ont vu la destruction d’un nombre impressionnant d’édifices. En 1801, à l’époque de la signature du Concordat, les églises furent rendues au culte…

Pour en savoir plus, lisez L’HEBDO du jeudi 19 septembre.



Les commentaires sont fermŽs !