Courant – Ligueuil : ces églises qu’on abat

Publié le 3 août 2016 | Chez nous / Saint-Jean-d'Angély et alentours / Une

O-Ligueuill - église

Marc Pimbert et sa famille viennent d’Écosse tous les étés habiter cette maison.

Dans le bulletin municipal intitulé « Nouvelles de votre commune » et daté de mois de juillet, un paragraphe n’est pas passé inaperçu pour tout le monde. Et on peut même dire qu’auprès des habitants de Ligueuil, il fait grand bruit.

En quelques lignes, il est annoncé que le conseil municipal « après avoir pris le temps de la réflexion et l’avis de personnes respectables et publiques (…) opte pour sa démolition ». C’est de l’église dont il s’agit, cette petite église blottie au milieu du village, discrète même, à tel point qu’elle semble avoir été oubliée du moindre entretien depuis des années.

Tony Roux habite juste en face, il est né ici et bien-sûr a toujours connu l‘église. « Il aurait peut-être fallu s’en occuper avant, regardez cette dalle ça fait des années qu’elle est déboîtée et que l’eau de pluie s’insinue dans le mur. Bien sûr, il y a des gouttières sur le toit mais un remaniement de temps en temps aurait sûrement pu la préserver. »

Caroline Sheldon et son mari Steven ont acheté leur maison dans le village il y a quinze ans, ils ont décidé de vivre ici, il y a cinq ans. Ils s’étonnent qu’une telle décision puisse être prise sans concertation avec la population. « Nous n’avons pas trop l’habitude des règles françaises mais quand même, quelle idée de vouloir détruire un bâtiment historique. La commune a acheté il y a peu une masure juste à côté de l’église pour la rénover est en faire une salle des fêtes mais il y en a déjà deux sur la commune, pourquoi dépenser de l’argent à ça plutôt que dans la restauration de l’église ? »

Marc Pimbert, lui, habite chaque été dans la maison mitoyenne de l’édifice religieux. « C’est mon père qui a acheté cet ancien monastère, il y a 40 ans. En faisant des travaux dans la cave de la maison, il a trouvé une voûte et une ouverture bouchée qui doit correspondre avec le sous-sol de l’église. » Il est inquiet de ce qui pourrait advenir de sa maison, même si la commune a précisé dans son communiqué que « le mur mitoyen sera recrépi et une partie de celui-ci sera rabaissée ».

« Nous allons nous mobiliser dans le village, créer une association pour la sauvegarde de l’église St-Saturnin, elle est là depuis des siècles et c’est l’histoire du village qu’elle garde en elle ».

Interrogé, Roland Nazet, le maire de Courant-Ligueuil, n’a pas voulu s’exprimer sur le sujet : « Il n’est pas nécessaire de faire de la polémique autour de ce sujet ». Fin de la discussion ! Pourtant, les habitants de Ligueuil ne sont pas d’accord avec cette décision et lui feront savoir prochainement par courrier recommandé.



Un commentaire pour “Courant – Ligueuil : ces églises qu’on abat”

  1. Je suis en colère !!! Mon lieu et terrain de jeunesse est en péril. Mon pays est en péril !! Chut on détruit nos églises, on tire un trait sur l’histoire, notre passé et demain qu’allons nous faire si nous laissons faire ??

Laissez un commentaire

Vous devez etre connecté pour laisser un commentaire.