Cyclad : 720 000 euros de travaux à l’usine de Paillé

Publié le 1 novembre 2017 | Actualité / La semaine / Une

L’usine de Paillé va subir de grosses réparations

En 2016, 23 807 tonnes de déchets ménagers ont été traitées par l’usine d’incinération de Paillé appartenant à Cyclad. Cette dernière a besoin d’un coup de jeune.

Si le tri et la valorisation des déchets demeurent dans l’ADN de Cyclad, il reste toujours des déchets à brûler ou à enfouir. C’est l’usine de Paillé, appartenant à Cyclad, qui en incinère le plus (23 807 tonnes en 2016). La Rochelle en a reçu 3 321 tonnes en 2016, « on fournit leurs vides au moment où ils ont besoin de chauffage urbain », explique Jean Gorioux, président de Cyclad.

L’unité d’enfouissement de Gizay (86) reçoit 7 342 tonnes de nos ordures ménagères et 6 749 tonnes de tout-venant en provenance des déchetteries, dont celles de l’île de Ré. Et celle de Lapouyade (33), 7 534 tonnes de sacs noirs et 8 109 tonnes de tout-venant (dont Saintes).

C’est dire qu’il reste encore du travail à faire pour que ces sites et ces usines n’aient plus lieu d’être, à l’orée de l’ouverture du centre multifilières d’Échillais : « L’enfouissement, l’incinération et le nombre de camions que cela met sur les routes sont vraiment contraires à ce que l’on développe, même si on sait qu’il restera toujours une petite partie des déchets dont il faudra se débarrasser », ajoute Jean Gorioux.

Pour en savoir plus, lisez L’HEBDO du jeudi 26 octobre.



Laissez un commentaire

Validez votre commentaire : * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.