Dans mon jardin : ici on sème !

Publié le 2 mars 2017 | Une / Vie quotidienne

Les semis : un jeu d’enfant !

Pour remplir son jardin rapidement et de manière économique, l’idéal est de faire ses semis soi-même. Pour cela, quelques règles s’imposent.

Achetez un bon terreau ! la terre de jardin est remplie d’adventices qui germeraient en même temps que vos graines. Il serait alors impossible de différencier les semis désirés des inopportuns. Montrez-vous écoresponsable en choisissant un substrat sans tourbe car cette ressource n’est malheureusement pas inépuisable. Inutile de se ruiner en contenants !

La bonne graine au bon moment

Des pots noirs de récupération ou des emballages recyclés font très bien l’affaire. Bien sûr, il est possible d’aller acheter quelques sachets de graines dans le magasin de jardinage du coin. Mais avouons qu’il est plus amusant de chercher sur Internet des variétés plus originales et plus surprenantes.

Alors prêt pour commencer quelques semis ? Une bonne condition de réussite est de semer chaque espèce au bon moment. Par exemple, le persil se sème traditionnellement à Mardi gras, mardi 28 février cette année. Pour avoir de meilleures chances de réussite, il convient de laisser tremper les graines de cette capricieuse dans l’eau pendant 24 h puis de les semer dans des pots individuels. Les semis recouverts d’un film plastique et placés à une température avoisinant les 15°-20° devraient lever en 3 ou 4 semaines.

Après 1 mois supplémentaire de patience, il sera temps de transplanter les plants à 30 cm de distance dans un endroit ensoleillé au moins 6 h par jour, mais de préférence à l’ombre l’après-midi. Votre persil, planté au jardin ou sur le rebord de la fenêtre, vous assurera une année de généreuses récoltes.



Laissez un commentaire

Validez votre commentaire : * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.