Deux ans d’inéligibilité requis contre le maire de Lagord

Publié le 6 juin 2018 | Actualité / Faits divers / Une

Médecin anesthésiste à la retraite, Antoine Grau a été élu maire et vice président de l’agglo en 2014

Jeudi 24 mai, le maire de Lagord, Antoine Grau, comparaissait devant le tribunal correctionnel de La Rochelle pour atteinte à la liberté d’accès ou à l’égalité des candidats dans les marchés publics.

Le procès d’Antoine Grau, le maire de Lagord, pose la question de toute la responsabilité qui incombe aux élus après avoir apposé leur signature sur un document. Peut-être un peu plus lorsqu’il est question d’argent public. C’est ce qu’il ressort principalement des débats qui se sont tenus jeudi 24 mai devant le tribunal correctionnel de La Rochelle.

En avril 2014, Antoine Grau (DVG) déboulonne Jean-François Douard (DVD) du poste de maire qu’il occupait depuis 43 ans. Quelques mois après son élection, le nouvel édile décide d’engager des travaux afin d’agrandir sa mairie, dans un climat pas forcément très serein. « L’ambiance dans les services était délétère », expliquera lors de l’instruction Delphine Portal, la présidente du tribunal.

Pour en savoir plus, lisez L’HEBDO du jeudi 31 mai.



Les commentaires sont fermŽs !