Fouras : le rendez-vous des jeunes talents

Publié le 25 mai 2017 | Une / Week-end

Le chapiteau de l’esplanade du Fort Vauban accueillera les spectacles du samedi soir

Grégoire Courdé l’affirme : « Ils ne sont pas encore très connus quand on les invite mais certains le deviennent. Nous avons chaque année de belle surprises ». Président et fondateur du festival Les Arts Fous, il ne tarit pas d’éloges sur les artistes passés par Fouras depuis 9 ans. Organisé par l’association de bénévoles, intitulée Les rencontres des Arts fous, l’événement se donne pour but de faire découvrir de nouveaux talents venus de toute la France et de mélanger les domaines artistiques.

Très réputé parmi les amateurs de jazz, le festival cherche néanmoins à étendre son univers à d’autres genres comme le hip-hop, la soul et le funk. « Nous voulons représenter tout ce qui s’apparente à ce qu’on appelle la Black Music », précise Grégoire Courdé.

Un festival éclectique

Mais ce qui fait la richesse de l’événement, c’est la rencontre entre différentes disciplines. « Nous proposons du théâtre, des graphes ou encore de la danse contemporaine », explique le président. Tout au long de l’année, les artistes sont triés sur le volet par le comité de l’association. « Certains commencent leur carrière et viennent pour la première fois. D’autres sont déjà venus mais reviennent car ils ont entamé un projet différent ».

Cette édition 2017 débutera le jeudi 25 mai à 20 h 30 dans un endroit… surprise. A l’affiche, Melissa Laveaux, une chanteuse canadienne d’origine haïtienne. Le lieu de son concert ne sera révélé que la veille par les organisateurs. Les spectateurs qui se sont inscrits recevront l’information confidentielle par mail. Les surprises ne s’arrêtent pas là. Les festivaliers qui voudront poursuivre les festivités embarqueront dès le lendemain direction La Rochelle. L’association a fait le choix d’organiser la seconde soirée-concert à La Sirène. Des navettes seront mises en place pour assurer le déplacement.

Une édition
pleine de surprises

Samedi 27 mai, les organisateurs ont fait le pari d’une représentation théâtrale matinale qui aura lieu au bar Le Suroit. La dernière soirée aura lieu sous le chapiteau installé sur l’esplanade du Fort Vauban.

Plusieurs artistes se succéderont sur la scène pour des spectacles d’1h30. Deux têtes d’affiches : Sly Johnson, ancien membre du groupe de hip-hop Saïan Supa Crew et Verlatour, ancien batteur de The Name, un groupe électro qui a participé à la BO de la série TV « Bref ». Les spectateurs pourront également découvrir Ourim Toumim, qui mélange rock anglais et musique africaine. Des concerts entrecoupés par une chorégraphie de danse contemporaine ainsi qu’un spectacle de la compagnie Gookai avec une danseuse aérienne. De quoi ravir les festivaliers qui ne manqueront pas de prendre plaisir à découvrir de talentueux artistes plein d’avenir.



Laissez un commentaire

Validez votre commentaire : * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.