La piscine fête ses 50 ans en grande pompe

Publié le 12 août 2017 | Actualité

La CDC Aunis Sud célébrait, samedi 5 août, les 50 ans de la piscine de Surgères et sa nouvelle pataugeoire.

L’illustrateur Jean-Philippe Pogut a initié les enfants au dessin

Le 7 juillet 1967, la piscine de Surgères voyait le jour. Depuis, la communauté de communes Aunis Sud a repris la compétence des trois piscines du territoire, à savoir Aigrefeuille-d’Aunis, Vandré et Surgères.

Un événement symbolique selon le président Jean Gorioux : « C’est un équipement sportif important, structurant, qui répond aux besoins des familles, des sportifs et également des scolaires. Développer l’apprentissage de la nage et le plaisir d’être bien dans l’eau est fondamental« , estime-t-il.

Le président de l’intercommunalité se réjouit de l’importante phase de rénovation survenue ces dernières années. « Aujourd’hui, nous mettons l’accent sur le maintien de nos équipements. Ça suit la logique de notre politique sportive avec des équipements performants, aux normes et accessibles à tous« , ajoute Jean Gorioux.

Après plusieurs aménagements, c’est au tour de la pataugeoire de se refaire une beauté. « La pataugeoire de 38 m2 dispose de matériaux modernes avec un nouveau liner et un sol amortissant et plus souple. Les couleurs toniques du revêtement vont apporter plus de pep’s et mettre de la gaieté dans ce coin réservé aux plus petits« , poursuit-il. Le pédiluve sera quant à lui réalisé après la saison.

Des fuites d’eau

Coût de l’opération : 19 000 €. Des investissements nécessaires pour améliorer le confort et la sécurité des usagers. « La pataugeoire ne retenait plus l’eau, il y avait des fuites, ce qui augmentait la consommation d’eau« , explique Jean Gorioux.

Depuis 2014, 127 000 € ont été investis dans des opérations d’aménagements. « Tous les rebords du petit bassin ont été refaits l’an dernier. Les pompes ont été changées pour consommer moins d’énergie, et bien sûr les mises aux normes de sécurité et d’accessibilité. Ce sont des travaux indispensables pour allonger la durée de vie de nos équipements« , rappelle le président.

“Un équipement couvert est nécessaire”

L’intercommunalité entend d’ailleurs poursuivre ses démarches de rénovation et d’amélioration de ses structures sportives pour les rendre plus modernes, plus performantes et plus attractives. « On a fait un gros travail de prospective qui met en avant la nécessité d’envisager un équipement couvert pour la pratique loisirs et sportive tout au long de l’année« , avoue-t-il.

En quatre mois d’ouverture, plus de 22 000 entrées ont été enregistrées pour la saison 2016. La saison 2017 a quant à elle bien démarré avant de finalement stagner. « Il y a eu une très forte fréquentation début juillet avec les équipements presque saturés sur certains après-midi. Depuis, la fréquentation a baissé, on espère que la chaleur va revenir« , positive Jean Gorioux.

Quant aux activités, les cours d’aquagym se poursuivent jusqu’au 17 septembre, les mardi et jeudi de 18 h 45 à 19 h 45 et le vendredi de 12 h 15 à 13 h 15.



Laissez un commentaire

Validez votre commentaire : * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.