Le Rallye de Saintonge fait le plein d’engagés

Publié le 21 juillet 2017 | Chez nous | Saint-Jean-d'Angély et alentours

Mickaël Drilleaud et Daniel Mirey, lors de la réunion des voitures, place de l’Europe

La 29e édition du Saintonge, du 21 au 23 juillet, a vu l’engagement de 102 « modernes » et 18 VHC.

Le rallye de Saintonge, une épreuve estivale qui a toujours autant la cote même si les conditions risquent d’être difficiles avec la chaleur. Cette année, il proposera un parcours de 282,6 km, avec 116,6 km de spéciales, le samedi, toute la journée. Il y aura 2 spéciales à parcourir 5 fois : La Bonotière (6 km), et les Ablains (6,8 km), dès le matin, pour un reclassement. Puis, Saint-Hilaire-de-Villefranche, Juicq, La Frédière, Annepont, 13,7 km (4 fois), et Bussac-Charente, Le Douhet, 12,25 km (4 fois). Deux équipages de la catégorie VTC seront en lice.

1re participation pour Mickaël Drilleaud
Côté participants, on connaissait les 504 bariolées de la famille Mirey. Durant cette édition, vous rencontrerez « La Cagouille », la Subaru Impreza GT de Mickaël Drilleaud. Il a mis un an pour préparer sa voiture, peinte par Daniel Mirey (Saute-Palisse). Il a également reçu l’aide de son copain « Caillou », le préparateur. « Cela faisait 15 ans que je voulais ce genre de voiture. L’une des toutes premières versions, qui ont gagné des rallyes. C’est la première fois que je participerais à un rallye en tant que pilote ».

Mickaël Drilleaud a déjà fait du circuit. Il a également été copilote durant 3 ans. « Je vais donc me mettre de l’autre côté du baquet. Je serais accompagné par Christophe Drouaud ». L’objectif est de terminer ce premier rallye. « Je n’ai pas d’ambitions de résultats. Enfin, pas cette année ! ». Quand Mickaël aura bien rodé son nouveau moteur, il se donne 3 ans pour y mettre plus de chevaux « pour qu’elle soit à sa puissance maximale ». Ce 29e rallye de Saintonge promet de belles courses avec leurs lots de suspense. Une belle répétions générale avant la 30e édition, déjà envisagée par les organisateurs.

Un hommage à « Frédo »
Cette édition 2017 commémorera aussi un triste anniversaire. Il y a 10 ans, le 21 juillet 2007, Frédéric Passetemps dit « Frédo » (de l’Asa Saintonge) et son pilote Laurent Boileau ont perdu la vie sur cette épreuve. L’association leur rend hommage tous les ans. « Depuis 2008, nous avons supprimé le n° 85 de la liste des engagés, a expliqué Élisa Couturier, trésorière et responsable des licences. « Nous offrons également un engagement gratuit à un copilote, par tirage au sort ».

Samuel Passetemps, le fils de Frédo, copilote depuis 3 ans, lui rendra également hommage à sa manière, avec son pilote Stéphane André, sur la Skoda Fabia n° 6. « Mon projet a été de réaliser des stickers, pour la décoration, avec des étoiles de toutes les tailles aux couleurs noires, or et orange. […] L’arrière de la voiture sera consacré à cet hommage, avec les portraits du pilote, Laurent Boileau, et du copilote, Frédéric Passetemps, mon père. L’avant sera dédié à nos sponsors. Et nous remercierons toutes les personnes qui nous ont aidés dans ce projet ».

Départ 1re voiture : La Bonotière, 9 h 28 ; Les Ablains, 10 h 31 ; Saint-Hilaire, 14 h 38, 17 h 19, 20 h et 22 h 41 ; Bussac, 15 h 21, 18 h 02, 20 h 43 et 23 h 24. La remise des prix aura lieu le dimanche matin, à 11 h, au Parc des expos de Saintes.