Le SDIS17, nouvel utilisateur de Permis de sauver

Publié le 15 juillet 2019 | Actualité / La semaine / Une

Ganeme Asloune et Mehdi Boudjema sont venus former leurs collègues du SDIS17

Vingt services d’incendie et de secours (SDIS) et 4 services d’aide médicale urgente (SAMU) utilisent déjà en France l’application Permis de sauver, développée depuis trois ans par deux sapeurs-pompiers professionnels du Rhône. Le SDIS de la Charente-Maritime les a rejoints le 3 juillet dernier.

Quatorze minutes, c’est le temps qu’il faut en moyenne aux sapeurs-pompiers du département pour arriver auprès de leur victime, après qu’un appel ait été passé au 18 ou au 112.

En cas d’urgence vitale, chaque seconde compte. Une minute qui s’écoule, ce sont 10 % de chance de survie en moins.

Ce constat, Mehdi Boudjema et Ganeme Asloune l’ont fait en 2015. Alors qu’ils dînaient au restaurant, les deux sapeurs-pompiers professionnels du Rhône verront leurs collègues intervenir. Quelques minutes plus tard, ils leur annonceront le décès de la jeune fille qu’ils étaient venus secourir.

Pour en savoir plus, lisez L’HEBDO du jeudi 11 juillet.



Les commentaires sont fermŽs !