Les busards : une espèce en vie mais menacée

Publié le 22 juin 2019 | Le magazine de L'HEBDO / Une / Week-end

En 2018, on comptait 41 nids sur le Marais Poitevin et 70 jeunes à l’envol (© LPO)

Depuis 1999 en Charente-Maritime, la Ligue de Protection des Oiseaux mène des actions pour conserver la population restante des busards.

Trente pour cent. C’est le taux des busards qui ne voient pas le printemps suivant. Ces oiseaux sont une espèce vulnérable. Contrairement aux autres rapaces, ils font leur nid à même le sol. Le danger survient lorsque la moisson arrive.

Les busards se retrouvent happés par les machines car leurs nids sont invisibles pour les agriculteurs. Pour y remédier, depuis 1999, des actions sont menées par les associations de protection : LPO France, LPO Vendée et le groupe Ornithologique des Deux-Sèvres.

Une protection qui a été lancée à l’échelle du Marais Poitevin, comme dans les plaines de bordures, sur le territoire charentais-maritime comme au-delà.

Pour en savoir plus, lisez L’HEBDO du jeudi 20 juin.



Les commentaires sont fermŽs !