Les trésoreries rurales menacées de fermeture

Publié le 17 juillet 2019 | Actualité / Le choix de L'HEBDO / Une

Les syndicats estiment que ces fermetures entraîneront entre 120 et 140 suppressions d’emplois d’ici
3 ans

En Charente-Maritime, 20 trésoreries sur 23 devraient fermer leurs portes d’ici 2022 : une réorganisation selon la direction, un démantèlement selon les syndicats.

D’aucuns parlent de « nouveau réseau de proximité des finances publiques », d’autres de « démantèlement des accueils de proximité de la direction générale des finances publiques ». La première est la vision de la direction départementale des finances publiques en Charente-Maritime, incarnée par Laurent Garnier, et la deuxième celle de l’intersyndicale DDFiP 17.

Le fait est que les trésoreries des communes rurales vont fermer leurs portes d’ici 2022 ainsi que des centres d’impôts aux particuliers et aux entreprises. Une décision qui émane de Gérald Darmanin, ministre de l’action et des comptes publics qui prévoit la fermeture de quasiment 1 000 centres en France.

Pour en savoir plus, lisez L’HEBDO du jeudi 11 juillet.



Les commentaires sont fermŽs !