Ma santé : favoriser la circulation veineuse

Publié le 16 juin 2018 | Une / Vie quotidienne

Le cassis est anti-inflammatoire et anti œdémateux (©Pixabay)

Jambes lourdes, troubles de la circulation veineuse, œdèmes des chevilles, fourmillements, comment soulager ces maux ? Quelques moyens simples et naturels.

La douche fraîche est un moyen simple et peu onéreux à la disposition de tout le monde. Plusieurs fois par jour, prendre une douche fraîche en promenant le jet de bas en haut. Surélever les jambes dès que possible sur votre lieu de travail ou à la maison en évitant le croisement des jambes.

L’hamamélis permet de diminuer la perméabilité capillaire et augmente la résistance des vaisseaux. Il peut être utilisé en gel externe ou par voie interne.

La vigne rouge contient également des actifs aux effets vasculaires protecteurs ayant une action tonifiante des veines et des capillaires. Cette plante est contre-indiquée chez les personnes ayant des antécédents personnels ou familiaux de cancer du sein ou de l’utérus car contient des phytoœstrogènes.

Le cassis est également anti-inflammatoire et anti œdémateux, ce qui en fait un remède de choix pour le gonflement des jambes lors de grosses chaleurs.

Le mélilot contient des flavonoïdes mais également des substances de coumarines permettant une meilleure fluidification du sang. Il agit sur la circulation veineuse mais également sur le système lymphatique.



Les commentaires sont fermŽs !