Ma santé : piscine, attention au chlore

Publié le 5 juillet 2019 | Une / Vie quotidienne

Le chlore peut provoquer la sécheresse des yeux et de la peau, voire même une irritation

Afin d’éviter le développement de germes et de bactéries comme le Crytosporidium, le Pseudomonas ou la Legionella, les piscines, qu’elles soient privées ou publiques nécessitent un traitement par le chlore. Ces bactéries seraient particulièrement résistantes au chlore, ce qui conduirait à augmenter le dosage de ce dernier qui, s’il est mal dosé, peut être délétère pour la santé.

La première des conséquences du chlore reste la sécheresse des yeux et de la peau, voire une irritation pour les plus sensibles. Il peut également donner une teinte verdâtre aux cheveux, surtout s’ils sont colorés. Moins courant, il a été observé des cas d’asthmes générés par le dégagement des vapeurs chlorées. Une étude parue dans la revue Environnemental Science & Technology en 2017, révèle un autre danger lié au mélange du chlore avec les urines présentes dans l’eau des piscines. Ces dernières, mélangées au chlore se transformeraient en chlorure de cyanogène, substance jugée cancérigène.

Quelques gestes à adopter ! Tout d’abord ne pas faire l’impasse de la douche, à la sortie avec un gel surgras et hydratant au Ph neutre afin de restaurer le film hydrolipidique. Il est possible d’utiliser des huiles sèches (mais pas de produit gras) pour le corps avant d’aller dans l’eau. Éviter les gels exfoliants pouvant ajouter une agression supplémentaire. Les lunettes de protection peuvent préserver les yeux des plus sensibles.



Les commentaires sont fermŽs !