Marans : le maire veut modifier le pont de pierre

Publié le 5 juin 2018 | Marans - Courçon et alentours / Une

Les parapets en verre ne font pas l’unanimité sur ce pont datant du XVIIIe siècle

Les parapets en pierre du pont enjambant la Sèvre seront-ils remplacés par du verre ? La question divise.

Chaque jour, son tablier supporte le passage de plusieurs centaines de véhicules. Des milliers, poids lourds y compris, en période estivale, venant de Vendée ou s’y rendant. L’ouvrage construit sous Louis XV, aux alentours de 1780, aux jambes bien ancrées dans le fleuve, a la carcasse solide.

Il arrive même que les piétons s’accoudent à ses parapets pour voir les barques glisser au fil de l’eau quelques mètres plus bas. Pourtant, tous jurent : « Jamais il n’y a eu d’accident sur le pont de pierre ». D’un bord, Viviane Bachelier, la présidente de l’association des amis du vieux Marans, explique : « De tout temps il y a eu une sorte de bienséance entre les automobilistes et les piétons qui étaient sur le pont ».

De l’autre, le maire Thierry Belhadj qui, sans s’étendre sur le sujet en conseil municipal, indiquait que sa responsabilité de maire serait bel et bien engagée si un incident survenait. C’est pourquoi il souhaite élargir les trottoirs à cet endroit en faisant sauter les parapets en pierre et en les remplaçant par des plaques de verre.

Pour en savoir plus, lisez L’HEBDO du jeudi 31 mai.



Les commentaires sont fermŽs !