Mon jardin : c’est le temps des vacances

Publié le 27 juillet 2019 | Une / Vie quotidienne

Les plus tolérantes : les succulentes

La plupart des plantes d’intérieur toléreront quelques jours d’absence. Mais, au-delà d’une semaine, la question de l’arrosage se pose.

Si le végétal vient à manquer d’eau, il flétrit. À contrario, s’il souffre d’un excès d’humidité, l’asphyxie de ses racines guette. Voici quelques solutions pour partir décontracté.

Commencez par regrouper vos plantes en fonction de leurs besoins. Les cactus et les succulentes peuvent rester à l’extérieur, de préférence à l’ombre. Une fois bien arrosés, ils toléreront de longues périodes d’abstinence.

Vos autres protégées seront transférées dans la pièce la plus fraîche possible et dotée d’une source de lumière.

Pour les plantes en grand pot, vous pouvez bricoler un système dit de mèche. Utilisez un récipient étanche pour contenir de l’eau et placez-le en hauteur. Munissez-vous d’une ou deux longueurs de grosse corde en coton et détrempez-les. Insérez une de leurs extrémités dans le réservoir et l’autre dans le terreau. L’arrosage s’opérera par phénomène de capillarité.

Pour les collections de plantes plus petites, disposez une surface de tapis capillaire au fond d’un bac, de l’évier ou de la baignoire. Imbibez-la d’eau et placez vos plantes dessus après les avoir abondamment abreuvées.

Certains cache-pots comportent un système de réservoir intégré. Ils conviennent particulièrement bien aux plantes qui ont un fort besoin en humidité toute l’année. Attention à celles plus ou moins assoiffées selon les saisons. Les agrumes, par exemple, nécessitent moins d’eau en hiver. Vous pouvez les installer dans ces cache-pots durant vos vacances d’été, mais pensez à les en retirer à votre retour.



Les commentaires sont fermŽs !