Mon jardin : des arbres millénaires

Publié le 30 novembre 2017 | Une / Vie quotidienne

Quand les arbres dépassent en longévité les cathédrales

On entend beaucoup parler du film L’intelligence des Arbres sorti en France le mois dernier. Il s’inspire du livre de Peter Wohlleben, La Vie secrète des Arbres. Cet ouvrage, encensé par la critique et la télévision, s’est vendu à plus de 250 000 exemplaires. Le film fait intervenir Peter Wohlleben lui-même et la scientifique Suzanne Simard, professeur d’écologie forestière à l’université canadienne de Colombie-Britannique.

Ils déduisent de leurs observations que les arbres « prennent soin les uns des autres » grâce à un réseau créé par leurs racines et des champignons souterrains. Ils échangeraient ainsi non seulement des nutriments mais aussi des signaux d’alerte ou de défense. Peut-être que c’est ce qui explique leur longévité ? Voici un inventaire des arbres qui ont été recensés comme étant les plus vieux du monde.

En Californie, le Pin de Bristlecone Mathusalem aurait 4 845 ans. Il aurait donc été planté 2 800 ans avant Jésus Christ. Toujours en Californie, le Séquoia le plus vieux annonce 3 200 ans, il serait contemporain du roi Salomon et de la reine de Saba. Pour photographier en pied ce géant, les photographes du National Geographic ont dû assembler pas moins de 126 clichés. En Europe, en Grande-Bretagne, c’est l’if de Clifden, âgé de 3 000 ans qui détient le record de longévité.

Il est suivi par un chêne danois qui atteint l’âge vénérable de 2 000 ans. En France l’if du cimetière d’Estry dans le Calvados et celui du cimetière de la Haye-de-Routot dans l’Eure affichent 1 700 ans. Le chêne d’Alouville-Bellefosse en Seine Maritime a environ 1 200 ans et est célèbre pour les deux chapelles superposées qu’il abrite dans son tronc.

Alors si vous désirez marquer votre passage sur terre, plantez des arbres !



Laissez un commentaire

Validez votre commentaire : * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.