Mon jardin : la technique du mulching

Publié le 20 juillet 2017 | Une / Vie quotidienne

Il est préférable de choisir des matériaux qui seront décomposés naturellement

La technique du mulching, plus connue sous le nom de paillage, consiste à couvrir le sol entre les plantes. Elle peut être utilisée directement sur le sol du jardin mais aussi dans les jardinières et les potées.

Il est préférable d’utiliser des matériaux biodégradables aux couvertures non compostables pour mulcher son jardin. Parmi les débris du jardin utilisables pour recouvrir la terre, on compte la paille, les déchets de végétaux lors des tailles ou des tontes par exemple, ou les feuilles mortes à l’automne.

Le marc de café ou les feuilles de thé seront parfaits pour pailler les potées. Si les débris du jardin ne suffisent pas, les écuries de sport équestre se débarrassent fort volontiers de leur fumier. Généralement peu chargé en crottins, celui-ci se révèle parfait pour couvrir le sol en automne.

La période idéale pour mulcher s’étale de la mi-printemps à l’automne, quand le sol est humide et chaud. Il vaut mieux éviter d’appliquer un mulching en hiver et en début de printemps car le sol trop froid aurait des difficultés à se réchauffer.

Pour être efficace, la couche de mulch doit atteindre entre 5 et 8 centimètres d’épaisseur. Il faudra écarter ce mulch lors de la plantation des végétaux. Si une partie du jardin que vous mulchez est déjà plantée, attention de ne pas enfouir les plantes les plus tendres qui risqueraient de pourrir.



Laissez un commentaire

Validez votre commentaire : * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.