Mon jardin : le temps des figues

Publié le 28 septembre 2019 | Vie quotidienne

Les figues originaires du bassin méditerranéen

Nous sommes en début d’automne, le moment idéal pour se délecter de figues mais aussi pour se raconter certaines des histoires que ce fruit mythique évoque.

Dans les pays du pourtour de la Méditerranée, d’où il est originaire, le figuier produit des fruits tout au long de l’année. C’est certainement à cause de cette particularité que les Grecs l’ont choisi comme symbole pour Dionysos, leur dieu de la fécondité. Pour leur part, les spécialistes de la Bible s’accordent à penser que, dans le jardin d’Eden, ce n’est pas une pomme que le serpent a tendue à Ève, mais bel et bien une figue.

Dans l’antiquité, les athlètes consommaient des figues comme nourriture énergétique pour se préparer aux Jeux olympiques. Cléopâtre, pour se suicider, a enjoint à sa servante de dissimuler un aspic dans une corbeille de figues.

Les figuiers ont aussi bien longtemps alimenté les conversations, car on se demandait comment des fruits pouvaient apparaître alors que jamais aucune fleur n’était observée. Ce n’est qu’au XXe siècle qu’on a découvert qu’elles étaient finalement bien cachées à l’intérieur de la figue et que celle-ci n’était donc pas un fruit au sens botanique du terme. Elle est en fait un genre de réceptacle. Il renferme, selon le moment, soit des fleurs minuscules soit de tout petits fruits qui se présentent comme des grains qui croquent sous la dent

Comme il existe des fleurs femelles et des fleurs mâles, il fallait un mode de pollinisation très spécial pour féconder les unes avec les autres. C’est un insecte de la famille des guêpes et des abeilles qui se chargent de cette mission. Il s’agit du blastophage qui, lui-même, ne peut se reproduire en dehors des figues. Mais ça, c’est encore une autre histoire !



Les commentaires sont fermŽs !