Muron : 84 sépultures déterrées au centre-bourg

Publié le 12 juin 2017 | Chez nous / Rochefort et alentours / Une

Deux des sarcophages découverts à Muron. (© Inrap)

Une découverte archéologique a confirmé la présence d’une importante nécropole de l’ère mérovingienne.

On connaissait la richesse archéologique de Muron, mais cette découverte reste une sacrée surprise pour les archéologues. De la fin février au début du mois de mai, les chercheurs de l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap) ont mis au jour 84 sépultures datant de la période mérovingienne, entre le Ve et le VIIIe siècle.

C’est après un diagnostic archéologique de fin 2016, pour la construction d’une maison, que la découverte a été faite. La campagne de fouilles préventives a alors révélé ces sépultures, dont la moitié était des sarcophages. Jusqu’à trois squelettes ont été retrouvés au sein d’une même tombe.

Le nombre important de sépultures montre que Muron était une ville importante au Moyen Âge. « Ce devait être le siège d’un pouvoir administratif à l’époque carolingienne, l’équivalent d’une préfecture aujourd’hui« , explique David Martins, archéologue à l’Inrap. D’autres découvertes faites dans le bourg semblent confirmer cette hypothèse.

Les fouilles n’ont pas été particulièrement faciles. les sarcophages étaient fragilisés, ce qui a nécessité un travail minutieux. Parmi les corps déterrés, David Martins note que certaines femmes portaient des épingles au niveau de la tête, « ce qui indique un statut marital« . D’autres bijoux, comme des bagues, y ont été retrouvés, et des restes de tissu permettront aux chercheurs d’affiner leurs connaissances sur les habits de l’époque, après étude.

Sept sarcophages en mairie
Une fois les fouilles achevées, le site a dû être détruit pour laisser le chantier de la maison reprendre. Mais les objets et les ossements retrouvés ont été prélevés pour analyse. Le site a même été photographié en 3D pour le reconstituer. Toutefois, sept sarcophages ont été confiés à la mairie de Muron pour les exposer au public.

Cette campagne de fouilles rappelle que la Charente-Maritime est un département riche en découvertes de l’époque mérovingienne. David Martins souligne que d’autres sépultures ont été trouvées à Jonzac, et que le même genre de sarcophages a été mis au jour à Tonnay-Charente. Mais le site de Muron reste le plus important qu’il ait trouvé depuis son arrivée dans le département, en 2007. D’autres sites restent certainement à découvrir sous le sol charentais-maritime, mais il faudra attendre de nouveaux diagnostics et de nouvelles fouilles pour les révéler.



Laissez un commentaire

Validez votre commentaire : * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.