Pays rochefortais : 83 logements sociaux en sursis

Publié le 4 novembre 2017 | Chez nous / Rochefort et alentours / Une

L’immeuble Y sera bien rénové l’année prochain, mais quid des autres ?

La baisse des APL par l’État a un impact direct pour Rochefort, Tonnay-Charente, Fouras et Échillais.

Ils l’annonçaient depuis plusieurs semaines et le couperet est tombé : les offices publics de l’habitat (OPH), responsables des logements sociaux, ne pourront plus financer des constructions ou des rénovations. Dans le pays rochefortais, le coup est dur à encaisser puisque 9 logements sont en sursis à Fouras, 15 à Tonnay-Charente, 8 à Rochefort et 51 à Échillais, la commune la plus durement touchée.

En cause : la baisse des aides au logement et la réduction forcée des loyers pour les bailleurs sociaux, dont l’OPH Rochefort Océan fait partie. Son président Daniel Pacaud évoque un manque de 1,2 million d’euros, soit 12 % du chiffre d’affaires de l’office. « C’est une estimation. On est obligés de faire des simulations car on ne connaît pas les chiffres réels. Nous sommes en plein débat d’orientations budgétaires et on ne sait pas quoi présenter à notre conseil d’administration », regrette-il.

Cette réduction du budget remet donc en question plusieurs programmes de construction et de rénovation, dont le plus conséquent était la construction d’une nouvelle partie de la Tourasse, le futur écoquartier d’Échillais.

Pour en savoir plus, lisez l’HEBDO du jeudi 2 novembre.



Laissez un commentaire

Validez votre commentaire : * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.