Port-des-Barques : les prêtres martyrs de 1794 honorés

Publié le 7 septembre 2018 | Le magazine de L'HEBDO / Une / Week-end

Parti du sanctuaire de Port-des-Barques, la procession a rejoint la Croix des Galets sur l’île Madame

Jeudi 30 août, le pèlerinage diocésain de l’île Madame a rassemblé plus d’un millier de catholiques. Ces derniers ont rejoint l’île depuis la Passe-aux-Bœufs.

Plus d’un millier de catholiques de Charente-Maritime et d’ailleurs ont pris part au pèlerinage diocésain de l’île Madame, jeudi 30 août. Un pèlerinage organisé par l’Église catholique de Charente-Maritime et qui, chaque année avant la rentrée, rend hommage aux prêtres et ecclésiastiques déportés sur les pontons de Rochefort pendant la Terreur révolutionnaire de 1794.

Leur tort ? Avoir refusé de prêter serment à la Constitution civile du clergé. Un document promulgué en 1790 et qui faisait d’eux des fonctionnaires, sans lien avec la Papauté de Rome. Des milliers de prêtres de toute la France ont été condamnés à la déportation en Guyane et à Madagascar. 829 d’entre eux ont été enfermés sur deux bateaux prison, le Washington et Les Deux-Associés, au large de Rochefort. Mais en raison du blocus imposé par l’Angleterre – la France est alors en guerre contre le royaume d’outre-Manche –, les navires n’ont jamais quitté l’estuaire de la Charente. 547 ecclésiastiques sont ainsi morts de faim, de maladies et des mauvais traitements infligés par leurs bourreaux.

Pour en savoir plus, lisez L’HEBDO du jeudi 6 septembre.



Les commentaires sont fermŽs !