St-Jean-de-Liversay : homme de l’ombre, Louis Doreau a été mis en lumière

Publié le 19 mai 2019 | Chez nous / Marans - Courçon et alentours / Une

Catherine Sauvage, Denis Petit et Bernard Grasset ont dévoilé une plaque en l’honneur de Louis Doreau

Membre du réseau de résistance Honneur et Patrie, la mémoire de Louis Doreau vient d’être honorée.

Il est de ces cérémonies qui ne peuvent laisser indifférent. Celle qui s’est déroulée le matin du 8 mai 2019 dans le hameau de Luché, commune de Saint-Jean-de-Liversay, en est le plus parfait exemple.

Les drapeaux et leurs fidèles et infatigables porteurs étaient là. Et qu’importe le protocole, pour ce 8 mai, dans ce petit bourg du Nord Aunis, où tous étaient venus pour rendre hommage à la mémoire d’un homme aussi simple que discret, mais surtout engagé et épris de liberté.

Celle-là même qui a fait de la France ce qu’elle est aujourd’hui. Dans la nuit du 15 au 16 juillet 1943, bien peu des habitants de Luché se doutaient que le charron du village, Louis Doreau, organisait à quelques centaines de mètres de là, le parachutage d’armes destinées à équiper les groupes de sabotages et le maquis de Chantemerlières, près d’Aulnay de Saintonge.

Pour en savoir plus lisez L’HEBDO du jeudi 16 mai.



Les commentaires sont fermŽs !