St-Saturnin-du-Bois : création d’une unité Alzheimer à l’Ehpad

Publié le 27 février 2015 | Chez nous / Surgères et alentours / Une

De gauche à droite, Gilles Thomas, deux représentantes des résidents, Marie-Pierre Brunet, le maire et Sylvain Bellard, directeur général adjoint du groupe Oméga auquel appartient l’Ehpad.

De gauche à droite, Gilles Thomas, deux représentantes des résidents, Marie-Pierre Brunet, le maire et Sylvain Bellard, directeur général adjoint du groupe Oméga auquel appartient l’Ehpad.

Jeudi 19  février, l’Ehpad du Bois-Long a organisé une petite cérémonie pour célébrer la pose de la première pierre de l’Unité pour personnes âgées désorientées (Upad) qui ouvrira en janvier  2016.

Avec l’allongement de l’espérance de vie, le nombre de personnes atteintes par la maladie d’Alzheimer sera en forte hausse dans les années à venir engendrant de probables difficultés de prises en charge à domicile ou en établissement pour ces malades. C’est dans cette perspective que l’Ehpad du Bois-Long, va construire une unité spécialisée dans l’accompagnement des personnes atteintes de maladies d’Alzheimer. L’accueil sera adapté et personnalisé et bien-être et bientraitance seront au centre de la prise en charge.

L’unité sera dotée d’une balnéothérapie et d’un espace snoezelen pour stimuler tous les sens du résident (couleurs pastel, musique douce, matières veloutées…). « C’est un sujet que je connais bien puisqu’il est en rapport avec mon mémoire de fin d’étude sur le maintien à domicile des personnes âgées atteintes de la maladie d’Alzheimer » explique Gilles Thomas, le directeur de l’établissement.

L’Upad sera dotée de 14 chambres et de deux chambres d’hébergement temporaire avec un personnel dédié à cette unité. Les espaces seront sécurisés et des parcours de déambulation intérieurs et extérieurs sont prévus pour apaiser les moments d’angoisse. Pour maintenir les acquis, les activités sont principalement centrées sur les gestes de la vie quotidienne avec une participation des résidents à l’épluchage, à la cuisine… En présence des professionnels du chantier, de personnalités locales, des résidents et des représentants de l’Ehpad, un parchemin a été signé puis scellé dans la première pierre.