St-Saturnin/St-Pierre : les insectes pollinisateurs pour nous réconcilier avec la nature

Publié le 28 novembre 2018 | Chez nous / Surgères et alentours / Une

Les divers diagnostics ont montré la richesse de la biodiversité sur ces deux communes (©DR)

Le projet des Champs de Déméter se poursuit pour redonner leur place aux invisibles nécessaires.

Inscrits dans l’appel à projet régional de Trame verte et bleue, les jardins de Demeter sont un projet commun aux communes de Saint-Saturnin-du-Bois et Saint-Pierre-d’Amilly. Un diagnostic, qui devrait être présenté largement en janvier aux habitants, montre la richesse naturelle insoupçonnée de ce territoire.

Les communes sont situées à la conjonction du marais poitevin, de la plaine d’Aunis et de la plaine de Niort. « La diversité paysagère est liée à ces paysages de transition où il subsiste des bois aujourd’hui, l’ancienne trace de la sylve d’Argenson, et l’héritage de l’histoire humaine », explique Christophe Montil chargé du diagnostic paysager. La zone du Fief de la Garde*, était en effet recouverte de vignes que le phylloxera a balayées : « Les terrains n’étaient plus exploitables et se sont transformés en bois. Tout ceci fait qu’on a un paysage riche et riche du point de vue écologique ».

Pour en savoir plus, lisez L’HEBDO du jeudi 22 novembre.



Les commentaires sont fermŽs !