Surgères fête la nature

Publié le 29 avril 2017 | Sorties / Une / Week-end

L’an dernier, l’espace jeux avait rencontré le succès.

Lundi 1er mai, la fête de la nature battra son plein dans les douves du château avec de nombreuses animations gratuites autour de la biodiversité.

Qui dit 1er mai dit fête du travail, mais aussi fête de la nature dans la cité d’Hélène. Une journée attendue par les familles désirant profiter du soleil printanier. « On a souhaité mettre davantage l’accent sur la biodiversité », annonce Coralie Belloncle, chargée de la communication et de l’organisation de la journée.

Pour cela, un espace d’information sera dédié à l’environnement. « Les acteurs locaux (le collectif Zéro Déchet, Cyclad, Nature Environnement 17 et Défi Énergies 17) seront présents pour informer et sensibiliser le public sur le respect de l’environnement, la gestion des déchets, les économies d’énergies ou encore le compostage », poursuit-elle.

Les festivités débuteront à partir de 9 heures avec le concours de pêche pour les enfants de 6 à 12 ans. Première nouveauté : une randonnée “nature”, commentée par la guide Fabienne Plissonneau, est prévue à 10 heures. « Pendant 1 h 30, les visiteurs pourront découvrir et observer les végétaux et animaux sur Surgères et ses alentours », ajoute Coralie Belloncle.

L’après-midi, exit le spectacle habituel de dressage d’animaux, place à une représentation des 3C Théâtre à 15 heures. La compagnie surgérienne présentera son nouveau spectacle C’est Pas Demain L’Abeille. « C’est pour sensibiliser sur l’importance des abeilles et le fait qu’il faut les préserver », précise-t-elle.

Toute la journée, des animations, ateliers créatifs et jeux gratuits seront proposés. Des producteurs et artisans locaux vendront également leurs produits. Le traditionnel vide-grenier organisé par le comité des fêtes sera aussi de la fête.

Autre nouveauté : la première édition du troc aux plantes qui se tiendra de 9 h à 18 h en partenariat avec l’association Les Potagers du Château. « Toute personne intéressée pourra déposer plantes, bulbes ou graines et repartir avec d’autres en échange », explique Coralie Belloncle.



Laissez un commentaire

Validez votre commentaire : * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.