Surgères : Justan Volz prépare un nouveau court-métrage

Publié le 14 mars 2017 | Chez nous / Surgères et alentours / Une

Justan attend les financements pour son prochain film

Après avoir présenté son dernier court-métrage au Nikon Film Festival de 2016, le jeune réalisateur cherche un mécène pour son nouveau projet, tourné à Surgères.

Drôle d’ambiance pour l’assemblée générale de la caisse locale du Crédit Agricole le 2 mars dernier, dont le thème était « Silence, ça tourne ». Et pour cause : la banque accueillait Justan Volz, bénéficiaire d’une aide de 300 € pour son dernier court-métrage.

Baptisée Je suis celle qui te joue un tour, la production a été projetée au 7e Nikon Film Festival. « Il se déroule uniquement sur Internet avec 3 règles à respecter : ne pas excéder 140 secondes, respecter le thème de la rencontre, et le titre qui devait obligatoirement commencer par «Je suis». Avec mon équipe, nous avons terminé 236e pour le prix du public, sur 1 274 participants », a expliqué JustanEt puisque le vidéaste est natif de Saint-Georges-du-Bois, l’ensemble des scènes avait été tourné en Charente-Maritime, à Saint-Hilaire-de-Villefranche et Surgères. «Je remercie toute mon équipe pour le travail fourni », ajoute-il.

« C’est une histoire d’adrénaline »
Après avoir suivi ses études à Surgères et Rochefort, Justan est monté à Paris et a intégré la Sorbonne. «J’ai suivi, en double cursus, une licence de philosophie et de cinéma. Je suis désormais diplômé d’un master 2 Scénario, réalisation, production dans cette même université », précise-t-il. N’ayant pas cette capacité des Parisiens d’adorer Paris pour tous les avantages qu’on y connaît, Justan est de retour en Charente-Maritime pour peaufiner et rechercher des financements pour son nouveau projet.

« Le scénario va être présenté à la commission du fonds de dotation du Crédit Agricole pour être aidé par une action de mécénat », explique Justan, qui devrait avoir une réponse avant la fin du mois de mars. Si elle est positive, il devrait choisir des Surgériens lors de son casting pour incarner des personnages de cette nouvelle réalisation.

Le futur film s’appellera donc Sauf-conduit. « C’est une histoire d’adrénaline. Il raconte un court passage de la vie d’un couple de gitans, qui survit en ramassant de la ferraille. Mal vus, mal considérés, en lutte contre les idées reçues, ils font du rallye comme seule échappatoire. Mais faute de moyens, ils pratiquent en camionnette et sur routes ouvertes ! », raconte le vidéaste.

Mais une nouvelle loi, une menace d’expulsion et un contrôle routier vont les amener à faire un délit de fuite. « Une course-poursuite s’engage. Sauf-conduit est un film où la révolte routière est la fuite en avant d’un couple qui ne supporte plus sa condition », conclut Justan. La durée de ce prochain film sera d’environ 20 minutes. À noter que Justan a déjà réalisé plusieurs courts-métrages : La journée de chasse, puis Je suis ce que je mange (coécrit avec Théo Proupain), qui lui a valu la 86e place sur 1 050 participants au classement du public lors de la 5e édition du Nikon Film Festival.



Laissez un commentaire

Validez votre commentaire : * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.