Talmont-sur-Gironde : appel aux dons pour sauver les remparts

Publié le 28 février 2017 | Actualité / La semaine / Une

Stéphane Loth au pied de la falaise, largement érodée par la houle de l’estuaire de la Gironde

Le maire Stéphane Loth en appelle aux dons pour sauver son village de Talmont-sur-Gironde, dont les remparts sont menacés par l’érosion.

Malgré ces 107 habitants, Talmont-sur-Gironde est un poids lourd du tourisme charentais-maritime. Classé parmi les 153 Plus beaux villages de France, troisième site le plus visité du département derrière l’Aquarium de La Rochelle et le zoo de la Palmyre.

500 000 visiteurs viennent y admirer l’église Sainte-Radegonde, construite au XIIe siècle par les moines bénédictins de l’abbaye Saint-Jean-d’Angély, et se promener dans ses venelles ou le long des remparts qui surplombent la falaise.

Il faut 1,2 million
Mais aujourd’hui, ces remparts sont en partie suspendus au-dessus du vide. « L’érosion sape le calcaire, explique l’édile. Dès qu’il fait chaud, des blocs entiers de roche tombent dans l’estuaire. » Chaque année la mairie investit 20 000 à 30 000 euros pour colmater les joints du rempart qui protège l’église Sainte-Radegonde sur une centaine de mètres et éviter que les pierres se descellent.

Mais il reste encore 200 mètres de rempart autour, que le village n’a pas les moyens d’entretenir. C’est pour eux que la mairie lance un appel aux dons via la Fondation du patrimoine, qui collecter les fonds.

« Il faut récolter 1,2 million d’euros sur cinq ans, a calculé Stéphane Loth. 400  000 euros seront apportés par la commune (dont le budget annuel s’élève à 300 000 euros), 400 000 euros par le Conseil départemental et l’Agglomération de Royan, dont nous faisons partie et autant par le mécénat. Cela revient à un budget de 240 000 euros par an, dont 80 000 pour la commune, qui aura recours à l’emprunt. »

Pour participer, il faut libeller un chèque à cet ordre : Fondation du patrimoine – les remparts de Talmont-sur-Gironde et l’envoyer à la mairie.



Laissez un commentaire

Validez votre commentaire : * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.