Une

  • Justice : avec 4 grammes, il finit dans le décor… et en prison

    C’est suivant le mode de la comparution immédiate que Nicolas, un alcoolique notoire habitant Montroy, a été présenté au tribunal correctionnel de La Rochelle.

  • Ma santé : cigarette électronique, attention danger ?

    Les récents évènements survenus aux Etats Unis avec l’apparition de cas mortels de maladies pulmonaires qui seraient imputables à la cigarette électronique ont alerté les autorités sanitaires. Qu’en est-il de ce phénomène dans l’état actuel des recherches sur le sujet ?

  • Piscines communautaires : régime sec à Esnandes

    La piscine de la commune écartée du projet de regroupement des bassins de l’Agglo rochelaise.

  • Théâtre en l’Abbaye est de retour à Saint-Jean-d’Angély

    Spectacles de rue, funambulisme, théâtre et visite de l’Abbaye Royale sont au programme de Théâtre en l’Abbaye organisé dans le cadre des Sites en scène samedi 14 et dimanche 15 septembre.

  • PHOTOS – Surgères : Tri Color Run #2

    Les rues du centre-ville de Surgères et les alentours du château ont pris de la couleur, dimanche 8 septembre, avec la 2e édition du Tri’color Run.

  • Chaniers : quand la canne à sucre devient une bouteille biodégradable

    L’entreprise Lyspackaging fabrique des bouteilles 100 % végétales. Le concept s’exporte à l’étranger.

  • Charron : les flacons de la cave sous-marine vont livrer leurs secrets

    Des bouteilles de vins immergées dans la Baie de l’Aiguillon vont être vendues au profit de la SNSM.

  • Antoine Albeau sportif français reconnu et méconnu

    À 47 ans, le véliplanchiste Antoine Albeau et ses 25 couronnes de champion du monde, est le plus titré de l’histoire du sport français, pourtant si loin des feux de la rampe.

  • Surgères : les sportifs vont pouvoir profiter de nouvelles structures

    Les nouveaux skate-part et mur d’escalade du complexe sportif ont été inaugurés, mercredi 28 août.

  • Cafés de villages, ce n’est pas toujours le blues au coin du zinc

    Alors que ces dernières années les cafés de villages et les commerces de proximité ferment à tour de bras, certains zincs gardent le sourire et mériteraient presque d’être déclarés d’utilité publique.