Véhicules écologiques : les couacs en Charente-Maritime

Publié le 11 novembre 2017 | Actualité / Le choix de L'HEBDO / Une

Le constructeur Heuliez ayant fondu les plombs, les Mia ne sont pas réparables

Alors que les véhicules électriques ou hybrides se démocratisent, il est difficile de les recharger en dehors de la Rochelle. Et ça ne risque pas de changer…

Vous voulez changer de voiture et passer à l’électrique ? Voilà une bonne idée… tant que vous habitez La Rochelle. En dehors de l’agglomération rochelaise, il est en effet difficile de trouver des bornes de recharge.

Pourtant, certaines villes se convertissent à l’électrique. La ville de Rochefort, par exemple, a acquis deux voitures électriques quand la communauté d’agglomération Rochefort Océan (Caro) en possède une. Une borne de recharge a été installée dans le parking de la mairie mais elle est réservée aux véhicules municipaux.

Et les habitants ? « Une étude est toujours en cours pour savoir où les positionner, combien en mettre et comment ça pourrait fonctionner. Mais pour l’instant, rien n’est arrêté« , indique Alain Soulié, vice-président chargé des transports à la Caro, qui ajoute que l’installation de ces bornes de recharge « n’est pas une priorité ».

La situation est identique sur la communauté de communes Aunis Atlantique, suspendue à une réponse du ministère de l’Environnement. « Quoi qu’il advienne, si le projet doit se faire, il devra être engagé avant la fin de cette année », précise le président Jean-Pierre Servant.

Pour en savoir plus, lisez L’HEBDO du jeudi 9 novembre.



Laissez un commentaire

Validez votre commentaire : * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.