Tonnay-Charente : au collège, on mange bio et on cuisine sur place

Publié le 27 mai 2017 | Chez nous / Rochefort et alentours / Une

Une fois par semaine, le pain est bio et produit à Saint-Germain de Marencennes.

Le collège donne davantage de place aux produits bio, locaux et faits maison. Et ça plait aux élèves comme au personnel.

Depuis la rentrée de septembre, le contenu des assiettes a changé à la cantine du collège Joliot-Curie. Sur la forme d’abord, les cuisiniers donnent plus de style à leurs plats. Et sur le fond, ils sont passés à des produits de meilleure qualité.

En incluant davantage de produits bio, produits localement ou faits maison, le collège espère améliorer le cadre de vie des élèves et du personnel : « Ça a une bonne influence sur la journée et sur le comportement, parce qu’on passe une meilleure après-midi si on a bien mangé et qu’on est content de son repas« , souligne le principal Stéphane Lemire.

Cuisine du monde
Du coup, les 480 repas servis quotidiennement incluent davantage de produits de qualité, sur l’idée de la gestionnaire Laure Canonne. Les yaourts et fromages sont ainsi produits en Charente, le pain est bio une fois par semaine et produit par une paysanne-boulangère de Saint-Germain de Marencennes, les produits secs viennent de la ferme de Chassagne (16), et les fruits et légumes en partie de Surgères.

Pour le personnel de cuisine, il a fallu s’adapter car cela demande plus de travail de préparation. Des volontaires ont été sollicités, et le chef Norman Wable est ravi : « Ça me permet d’utiliser mon expérience en cuisine traditionnelle, et on retrouve le plaisir de cuisiner« . Surtout que cette nouvelle organisation lui permet de cuisiner des recettes du monde, qu’il fait régulièrement découvrir aux élèves.

Cette initiative sera prolongée l’année prochaine, avec le soutien du Département. mais le collège ira plus loin dans l’apprentissage de l’écocitoyenneté en faisant travailler les élèves sur le tri des déchets, par exemple. Le tout le ventre bien rempli, bien entendu.



Laissez un commentaire

Validez votre commentaire : * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.