Charente-Maritime : comment prépare-t-on le Rallye d’Automne ?

Publié le 18 octobre 2017 | Actualité / La semaine / Une

Une semaine avant l’épreuve, les bénévoles distribuent les road-books aux équipages

Du 3 au 5 novembre, le Rallye d’Automne sera de retour sur les routes du Pays d’Aunis. Depuis des mois, les bénévoles du Sport Auto Océan sont sur tous les fronts.

Un rallye, ça se prépare longtemps à l’avance. Parfois dès que l’édition précédente est terminée. Didier Billon, l’un des bénévoles du SAO, commence par chercher les prochaines spéciales « avec Daniel Bluteau et une carte IGN, précise-t-il. On regarde quelles routes peuvent être intéressantes sur 2 ou 3 km. Puis on doit trouver les liaisons pour faire un tracé d’environ 10 km ».

Pour cette 61e édition, Didier a débuté au début du printemps. Quand le tracé est cohérent, « on part sur le côté technique avec l’installation du départ. On regarde où trouver une ligne téléphonique… ». Puis, c’est le rendez-vous avec les maires des communes traversées.

Il y a beaucoup de communes où il n’y a jamais de problème, « comme à Sainte-Soulle où cela fait au moins 20 ans qu’on y va ». D’autres communes sont en demande. Les réunions s’enchaînent avec les municipalités pour caler l’emplacement des buvettes, les déviations, les zones “public”, mais aussi pour que les riverains soient prévenus… Avec les responsables des spéciales, les organisateurs prévoient également le passage du corps médical ou des auxiliaires de vie. « On ne veut pénaliser personne », assure Didier Billon.

Pour en savoir plus, lisez L’HEBDO du jeudi 12 octobre.



Laissez un commentaire

Validez votre commentaire : * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.