Charron : le Boucholeur, de nouveau bon pour le service

Publié le 12 juillet 2018 | Chez nous / Marans - Courçon et alentours / Une

La saison des ballades à la découverte des bouchots vient de débuter.

Après un hiver passé bien à l’abri et amarré dans le port de Marans, Le Boucholeur, armé par l’association intercommunale du Vieux Tape-Cul, vient de reprendre la mer.

Une nouvelle fois, les bénévoles de l’association du Vieux Tape-Cul, qui tire son nom de cette voile d’artimon située à l’arrière du Boucholeur et qui sert à le stabiliser, auront dû user d’huile de coude afin que leur bateau puisse naviguer.

Tout d’abord, le moteur a subi de grosses réparations. Et puis ils ont dû poncer et peindre, coque, pont et plats-bords. La réplique en bois d’un dériveur mytilicole des années cinquante a ensuite reçu son gréement.

Pour en savoir plus, lisez L’HEBDO du jeudi 12 juillet.



Les commentaires sont fermŽs !