Faune : la pie-grièche écorcheur apprécie les haies

Publié le 5 janvier 2019 | Le magazine de L'HEBDO / Une / Week-end

La Pie-grièche écorcheur est un passereau reconnaissable à son bandeau noir sur les yeux (© F.Cahez)

La LPO de Charente-Maritime, le Groupe ornithologique des Deux-Sèvres et Charente Nature se sont associés au sein d’un programme pour préserver cet oiseau.

Classée sur liste rouge des espèces menacées de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN), la pie-grièche souffre aujourd’hui de la raréfaction de sa nourriture et de la diminution de ses habitats naturels.

Ce petit passereau apprécie particulièrement les haies bocagères constituées de buissons assez bas. « C’est dans ses petits buissons que la pie-grièche écorcheur choisi de faire son nid. Elle privilégie les haies à proximité de prairies sèches ou d’élevage extensif », indique Jean-Michel Passerault, président du groupe ornithologique des Deux-Sèvres.

Pour mieux connaître la population de pies-grièches un programme associatif (2018-2019) lie la LPO de Charente-Maritime, Charente Nature et le Groupe ornithologique des Deux-Sèvres.

pour en savoir plus, lisez L’HEBDO du jeudi 3 janvier.



Les commentaires sont fermŽs !