Histoire : en 1917, des Américains en Charente Inférieure

Publié le 21 novembre 2017 | Le magazine de L'HEBDO / Une / Week-end

Le grand hall de la gare transformé en réfectoire pour le 35e Engineers

Parmi les bases américaines installées en France après le débarquement de 1917, La Rochelle a représenté un atout logistique majeur, toujours sensible aujourd’hui.

Dans la mémoire collective, lorsque nous parlons de débarquement américain, on pense à celui du 6 juin 1944. Et pourtant, pas moins de 2,4 millions d’Américains débarqueront entre 1917 et 1919 sur nos côtes atlantiques, dont 5 800 à La Rochelle.

Pour Lætitia Pichard, doctorante à l’université de La Rochelle, « les Américains cherchaient des lieux stratégiques pour débarquer mais considéraient La Rochelle comme trop petite, comparée à Saint-Nazaire ou Bordeaux ».

C’est pourquoi le 28 juin 1917, Saint-Nazaire accueillera la 1re DIUS, premiers soldats appelés “Sammiessous les ordres du général John Pershing. Un second contingent posera le pied le 9 août à Bassens, en Gironde. La Rochelle devra attendre octobre 1917 pour accueillir à La Pallice le 17 th Engineers.

Ainsi, 150 000 Américains auront foulé le sol français en décembre de cette même année. Leur mission était principalement de doubler les voies de chemin de fer, d’apporter des véhicules, de l’artillerie lourde mais également des équipements, des vivres, des marchandises et des hommes…

Pour en savoir plus, lisez L’HEBDO du jeudi 16 novembre.



Laissez un commentaire

Validez votre commentaire : * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.