Il faut sauver les arbres du Parc naturel du Marais poitevin

Publié le 11 décembre 2017 | Actualité / La semaine / Une

Elus du Parc, présidents et directrices des CAF 17, 79 et 85 ont mis la main à la pelle pour sauver les arbres du Marais poitevin.

Un champignon venu de l’est s’attaque aux frênes du Parc. Les CAF 17, 79 et 85 s’associent au sauvetage.

C’est un projet d’une ampleur exceptionnelle qui a été mis en place en 2015 par le Parc naturel régional du Marais poitevin avec pour objectif de renouveler un très grand nombre de frênes têtards afin de contrecarrer la prolifération d’un champignon parasite, le Chalara Fraxinea, qui provoque la Chalarose, un flétrissement puis la mort du frêne. Vient s’ajouter à la maladie, le vieillissement des arbres du Parc qui ont entre un et deux siècles pour les plus vieux.

Encore rien d’alarmant pour l’instant d’après les services techniques mais le phénomène est pris très au sérieux. « Nous nous devions d’anticiper les conséquences de la maladie qui peut être dévastatrice à l’instar de ce qu’il s’est passé avec les Platanes du Canal du midi et le chancre coloré. Nous avons commencé à planter les premiers arbres à titre expérimental en 2016. Nous nous attendons à voir les premiers effets importants de la Chalarose au printemps prochain mais heureusement les arbres ne sont pas tous malades en même temps ce qui nous laisse le temps d’agir« , explique Sandrine Guiheneuf, directrice technique Cadre de vie au sein du Parc.

Pour en savoir plus, lisez L’HEBDO du jeudi 7 décembre.



Laissez un commentaire

Validez votre commentaire : * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.