Port de Chef-de-Baie : dans les coulisses de la criée

Publié le 28 juillet 2018 | Chez nous / La Rochelle et alentours / Une

Les fileteurs vident les poissons

Au port de Chef-de-Baie de La Rochelle, la ventes aux enchères des poissons reste un lieu très animé, même en plein été.

Un jeudi matin de juillet. Il est 4 h 45 au port de pêche de Chef-de-Baie, à La Rochelle. Pour visiter la criée, où travaillent en moyenne 500 personnes tous les jours, il faut se lever tôt. Dans ces hangars à proximité immédiate des bassins transitent chaque année près de 25 000 tonnes de poissons (maquereaux, rougets, maigres…). Environ 10 % y sont vendus aux enchères à des grossistes, dans une salle spécialement dédiée. Mais avant d’en arriver là, le poisson aura été confronté à plusieurs manipulations.

Après son débarquement, le poisson passe entre les mains expertes d’ouvriers. « On trie l’ensemble de la production en fonction de l’espèce, du poids et de la qualité, explique Catherine, guide pour le port de pêche. Il existe cinq tailles de poisson. On doit par exemple distinguer des soles qui font entre 150 et 250 grammes. Heureusement, des machines sont là pour nous aider. Pour la qualité, cela se fait à l’œil : un poisson sera étiqueté “E” si sa qualité est extra, “A” si elle est bonne et “B” lorsqu’il est blessé. »

Pour en savoir plus, lisez L’HEBDO du jeudi 26 juillet.



Les commentaires sont fermŽs !