Tonnay-Charente : le pont suspendu rouvre, le point sur les travaux

Publié le 11 avril 2017 | Chez nous / Rochefort et alentours / Une

Le pont suspendu de Tonnay-Charente.

Les lames de bois déformées vont enfin être remplacées, après accord avec Baudin-Châteauneuf.

Il aura fallu de la patience et beaucoup de négociations pour parvenir à un accord, mais l’objectif est atteint. Le pont suspendu sera bientôt remis à neuf par l’entreprise Baudin-Châteauneuf après une première tentative infructueuse en 2009.

Pour bien comprendre le dossier, il faut remonter à l’époque du premier chantier. Baudin-Châteauneuf, retenue par la ville, restaure entièrement le pont, du câblage aux pièces métalliques en passant par le platelage, le sol donc. Problème : les peintures anticorrosion ne font pas effet. Des traces de dégradation apparaissent. Pire, le platelage installé n’a pas supporté l’usure quotidienne.

L’entreprise revient alors poser un nouveau sol, en lames de robinier cette fois, censé durer 30 ou 40 ans. Mais quatre ans plus tard, la mairie constate que plus de 400 lames sont dégradées. L’entreprise accepte d’en prendre une trentaine à sa charge. Nous sommes alors en 2015, et c’est le début du litige entre la ville et Baudin-Châteauneuf.

Les dégâts de la tempête
Lors du dernier conseil municipal toutefois, l’adjoint en charge du patrimoine communal, Jacques Machefert, a préféré le terme de « négociation ». En effet, les deux parties ont fini par trouver un accord et l’entreprise procédera au remplacement de 300 lames dégradées dans les prochaines semaines. « Elles seront remplacées par des lames de même essence mais qui seront aboutées, c’est-à-dire qu’elles seront en deux parties. Ça travaille moins« , a-t-il expliqué aux élus.

300 lames remplacées
Une bonne nouvelle que le premier adjoint, Sébastien Bourbigot, a précisé en indiquant qu’un programme de réhabilitation allait être mis en place pour caler les choses.

La mauvaise nouvelle, c’est que la tempête du mois de février a endommagé le bois de la partie aval du pont. Une expertise doit être conduite ce jeudi pour évaluer les dégâts, mais l’élu a indiqué que cela restait sans danger pour les piétons puisqu’il s’agit d’une partie inaccessible au public. Une fois l’expertise achevée, le pont suspendu devrait être à nouveau ouvert au public dans la semaine.

Avec la fermeture du pont Transbordeur pour travaux, le pont suspendu de Tonnay-Charente reste le seul point de passage pour les piétons et les cyclistes qui veulent traverser la Charente, excepté le viaduc de Rochefort toutefois moins sécurisé. Un bateau passeur assure également le passage à Soubise et à Échillais mais uniquement l’été.



Laissez un commentaire

Validez votre commentaire : * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.