L’invité : Thierry Masson, un artiste à la voix exceptionnelle

Publié le 19 juin 2019 | Actualité / L'invité de L'HEBDO / Une

Thierry Masson, chanteur à la voix aux 5 octaves, est aussi un créateur de parfum au nez exceptionnel

Thierry Masson, est un artiste dans tous les sens du terme : une voix rare, un nez exceptionnel et un coup de pinceau bien à lui. Rencontre avec ce doux rêveur atypique.

Thierry Masson, créateur de parfum, installé à La Rochelle, est aussi un chanteur hors norme à la tessiture vocale impressionnante, parcourant 5 octaves, de la voix haute-contre à celle de ténor. Demi-finaliste de l’émission bien connue sur M6, La France a un incroyable talent, l’artiste aux 5 sens, nous raconte son parcours atypique.

Qu’est-ce qui vous a donné envie de chanter ?
Je suis né avec ce don. J’ai pris conscience de ma voix à l’adolescence. Nous étions installés à Rochefort dans une résidence. Je m’asseyais sur les marches et adorais écouter ma voix dans l’acoustique particulière du hall de l’immeuble. Les gens s’arrêtaient et c’est là que je me suis rendu compte que j’avais quelque chose qui pouvait intéresser. Je chantais de tout, Édith Piaf, des chants intuitifs…

Pourquoi le chant lyrique ?
Parce que j’avais la voix. À l’époque, l’opérette était redevenue à la mode. J’avais passé des auditions avec Francis Lopez mais je n’avais pas d’expérience. J’avais une vingtaine d’années et je n’aimais pas particulièrement l’Opéra. D’ailleurs j’avais refusé de participer à l’émission de Pascal Sevran, refusant d’être catalogué comme chanteur d’opérette. Je suis néanmoins rentré dans la classe de Peter Gotlib à l’Opéra de Paris. Ce monsieur-là m’a complètement dégoûté de l’idée de faire une carrière dans le lyrique. J’adore chanter, mais est-ce que j’avais l’armure pour évoluer dans ce milieu impitoyable ? Je n’étais pas prêt à faire n’importe quoi pour réussir.

Pour en savoir plus, lisez L’HEBDO du jeudi 13 juin.



Les commentaires sont fermŽs !