Découvrez L'Hebdo de Charente-Maritime en illimité pour 1€ seulement Découvrir les offres

Charente-Maritime. Bienvenue à Gustave, le nouveau girafon du Zoo de La Palmyre

Actualités​. Le girafon Gustave a pointé le bout de son nez le vendredi 19 avril au Zoo de La Palmyre, en Charente-Maritime. Il rejoint ainsi le groupe de girafes de Rothschild du parc, une espèce accueillie depuis le milieu des années 1970 à La Palmyre.

Charente-Maritime. Bienvenue à Gustave, le nouveau girafon du Zoo de La Palmyre
Girafes/Zoo de La Palmyre - Florence Perroux

L'annonce a été officialisée le 30 avril : le Zoo de La Palmyre accueille un girafon depuis quelques semaines. "Vendredi 19 avril, notre femelle girafe de Rothschild (Giraffa camelopardalis rothschildi) Riva, âgée de 4 ans, a  donné naissance à son tout premier petit, un mâle, après environ 15 mois de gestation", annonce le parc animalier.

Le “petit” se porte bien et a été prénommé Gustave. Il s'agit de la 28e naissance de girafe au Zoo de La Palmyre qui héberge cette espèce depuis le milieu des années 1970.

Une croissance rapide

La femelle reste debout pour mettre au monde son petit : celui-ci glisse le long des jambes de sa mère avant d'atteindre  le sol. Moins de 2 heures après sa naissance, le girafon fait ses premiers pas et commence à téter. La femelle produit un lait riche en graisse et protéines qui permet au girafon de grandir rapidement : le premier mois il grandit d'environ 20  cm, à l'âge de 6 mois, il a déjà pris 1 mètre.

Le petit Gustave se porte bien - © Florence Perroux

Dans la nature, les girafes consomment principalement des végétaux appartenant aux genres Acacia et Combretum. L'acacia est leur nourriture favorite : riche en calcium et en phosphore, il favorise la croissance rapide de leur imposant  squelette. La girafe arrache les feuilles avec sa langue préhensile et broie les épines grâce à ses dents à large couronne plate.

Sa salive épaisse et collante protège sa gorge et son tube digestif si elle ingère les épines d'acacia. "Au zoo, notre groupe de girafes reçoit de la luzerne plusieurs fois par jour, ainsi qu'une gamelle quotidienne contenant pommes, carottes, chou, pain dur, granulés, son et avoine", précise le parc.

9 sous-espèces

On estime aujourd'hui le nombre total de girafes dans la nature à moins de 70 000 individus, contre plus de 160 000 en 1985. Neuf sous-espèces sont actuellement recensées, réparties dans une vingtaine de pays d'Afrique. Certaines populations  sont en augmentation, d'autres en déclin mais toutes sont fragmentées et impactées à des niveaux différents par la perte  et la dégradation de leur habitat, le braconnage, les conflits armés, le changement climatique. 

Classée " En danger " sur la Liste Rouge de l'UICN

La girafe de Rothschild, qui évolue principalement en Ouganda et au Kenya, compte un peu plus  de 2 000 spécimens à l'état sauvage. Classée " En danger " sur la Liste Rouge de l'UICN jusqu'en  2018 à cause d'un déclin massif de ses effectifs dans son aire de répartition, elle est aujourd'hui listée "quasi menacée" grâce à des réintroductions et des translocations qui ont permis à certaines  populations de croître.

La girafe de Rothschild reste toutefois menacée par le braconnage, la perte de  son habitat au profit de l'agriculture et de l'élevage qui engendre de plus en plus de conflits avec les  communautés locales ainsi que les perturbations de son écosystème liées notamment à l'exploration  minière et pétrolière.

Galerie photos

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Charente-Maritime. Bienvenue à Gustave, le nouveau girafon du Zoo de La Palmyre