Découvrez L'Hebdo de Charente-Maritime en illimité pour 1€ seulement Découvrir les offres

Esnandes : à 15 ans, Aliénor pose son regard sur les orphelins du monde

La Rochelle et alentours. Alors que d’autres adolescentes vaquent à des occupations plus légères, Aliénor Moreau a choisi la voie de l’humanitaire auprès d’enfants du monde, recueillis au sein d’orphelinats.

Esnandes : à 15 ans, Aliénor pose son regard sur les orphelins du monde
C’est au tour d’Aliénor Moreau et avec beaucoup de retenue, de poser à côté des « trois petits », qui ont posé pour elle…
[caption id="attachment_9185" align="aligncenter" width="630"] C’est au tour d’Aliénor Moreau et avec beaucoup de retenue, de poser à côté des « trois petits », qui ont posé pour elle…[/caption] Alors qu’à son âge, d’autres adolescentes vaquent à des occupations beaucoup plus légères, l’Andillaise Aliénor Moreau a choisi, elle, la voie de l’humanitaire auprès d’enfants du monde, recueillis au sein d’orphelinats. Depuis le 10 février, la toute jeune portraitiste expose à la Maison de la Baie du Marais poitevin, 24 de ses clichés, extraits d’une longue série réalisée au cours de l’été 2018, dans l’enceinte de l’orphelinat de Duc Son au Vietnam. Un regard bienveillant et empreint d’empathie posé au travers de l’objectif d’Aliénor sur des jeunes enfants bien démunis. « La photo que je préfère, c’est celle avec les trois petits », confie la photographe. C’est en famille et sac au dos que l’adolescente a découvert le Vietnam en 2016. Un périple d’un mois qui les a menés jusqu’à l’orphelinat de Duc Son. Depuis, Agnès, la maman d’Aliénor a créé une association à Villedoux, D’ici et d’ailleurs. Pour en savoir plus, lisez L'HEBDO du jeudi 28 février.

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Abonnez vous au journal
Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Esnandes : à 15 ans, Aliénor pose son regard sur les orphelins du monde