Découvrez L'Hebdo de Charente-Maritime en illimité pour 1€ seulement Découvrir les offres

Conseil départemental : des finances au beau fixe qui restent néanmoins fragiles

Economie. Dans le cadre du débat d’orientation budgétaire, les élus charentais-maritimes ont pris acte des grands axes du budget 2020.

Conseil départemental : des finances au beau fixe qui restent néanmoins fragiles
Après le débat d’orientation budgétaire, les élus du Département ont deux mois pour voter le budget 2020
[caption id="attachment_10269" align="aligncenter" width="630"] Après le débat d’orientation budgétaire, les élus du Département ont deux mois pour voter le budget 2020[/caption] À l’occasion de la clôture de la session d’automne du conseil départemental et dans le cadre du débat d’orientation budgétaire, les élus charentais-maritimes ont pris acte des grands axes du budget 2020. Le Département présente une situation financière saine qui reste dépendante de la conjoncture économique. C’est la vice-présidente du Département, Corinne Imbert, qui a présenté les grandes lignes du budget 2020. La sénatrice a d’abord rappelé que les finances du Département se portaient bien. De bons résultats financiers obtenus grâce à la taxe sur le foncier bâti (178 millions d’euros) et les droits de mutation (170 millions d’euros) qui « représentent la première source de recettes du Département ». Une situation « envieuse » et « excellente », d’après David Baudon, le maire de Jarrie et conseiller départemental, qui « reste néanmoins très fragile ». Pour en savoir plus, achetez L'HEBDO du jeudi 31 octobre disponible sur http://www.laboutiquedeshebdos17.fr/
Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Conseil départemental : des finances au beau fixe qui restent néanmoins fragiles