Découvrez L'Hebdo de Charente-Maritime en illimité pour 1€ seulement Découvrir les offres

St-Jean-d'Angély : "les scènes de jardin" se renouvellent

St Jean d'Angély et alentours. Mardi 27  janvier, ils étaient une vingtaine, réunis pour découvrir et échanger sur le nouveau concept de “scènes de jardin”.

St-Jean-d'Angély : "les scènes de jardin" se renouvellent
Alice Becard et Zedvan Traumat, des partenaires qui apportent un nouveau dynamisme.
[caption id="attachment_273" align="alignnone" width="630"]scènes de jardin Alice Becard et Zedvan Traumat, des partenaires qui apportent un
nouveau dynamisme.[/caption]

Mardi 27  janvier, ils étaient une vingtaine, réunis pour découvrir et échanger sur le nouveau concept de “scènes de jardin”.

Après un bilan mitigé du festival 2014, l’équipe de la Comédie de l’Eperon et tous les bénévoles ressentaient la nécessité de faire évoluer, de réinventer leur programme. Le déclic s’est fait de la rencontre avec l’artiste Zed Van Traumat et Alice Bécard qui collabore à l’organisation d’un festival itinérant en Charente. Ces deux personnalités proposent d’intégrer l’équipe en apportant un nouveau souffle, de la fraîcheur, d’autres idées, tout en respectant les principes essentiels du festival. Les objectifs ne changent pas. L’identité territoriale du festival, sa forme itinérante dans des jardins privés, la mise en valeur du spectacle vivant et du patrimoine, la philosophie humaniste et la volonté de créer du lien restent des aspects essentiels.

Le changement viendra surtout de la programmation. Elle s’ouvrira aux arts de la rue, aux contes et musiques du monde, au théâtre visuel, à la danse, à des formes atypiques et des propositions festives (fanfare, bal…).

Du 10 au 20 août, le festival se fera en trois temps. Trois soirées d’ouverture à “La Barrière” à Saint-Jean-d’Angély, chez Jean-Marie Bréhier (le papa du festival) suivi de six soirées dans les jardins privés. Trois spectacles seront programmés et joués deux soirs de suite dans des secteurs éloignés des uns des autres : un spectacle autour de l’oralité (théâtre, chanson…), un spectacle de musique et un spectacle déambulatoire (ou tout est envisageable). Le festival se terminera par un spectacle festif et de préférence dans un lieu public en partenariat avec l’une des communes de la CDC.

Parions que cette 13e édition porte chance à ce nouveau concept et que le public retrouve avec gourmandise ce festival convivial, itinérant, rempli d’émotions et d’amitié.

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

St-Jean-d'Angély : "les scènes de jardin" se renouvellent